André CALZA

Méthodologie

Elle se décline en deux étapes :

  • la première consiste en des entretiens visant à établir un diagnostic psychodynamique et interactif avec les patients. Il s'agit de circonscrire la problématique sous-jacente à la demande d'entretien initiale,

  • dans un second temps, avec l'accord du patient, une thérapie pourra s'engager suivant une méthodologie de travail qui sera définie préalablement.

Trois thèmes feront l'objet d'une attention particulière : la libre association, l'évocation de la vie onirique et les éprouvés somatiques et corporels. Ce tryptique soutient l'écoute thérapeutique.

La "libre association" signifie pour le patient d'accéder à un sentiment total de sécurité psychique et de liberté de parole concernant les énoncés qu'il a besoin d'exprimer et de "partager" en séance sans se sentir jugé. Le rôle du thérapeute est de lui garantir ce sentiment de sécurité.

L'évocation de la vie onirique consiste essentiellement à se remémorer les rêves qui apparaissent entre les séances, afin que ces derniers favorisent la mise en lien entre le passé et le présent de la vie du patient.

Le troisième thème est centré sur le corps et ses éprouvés en tant qu'il est le lieu d'un langage non-verbal qui, une fois décodé dans sa dynamique émotionnelle, favorise la compréhension de la problématique psychique. "Le corps participe à la conversation" selon Freud. 

Enfin, la démarche thérapeutique générale devra s'appuyer pour refléter au patient "ses vérités" sur un renversement dialectique, qui fonde sa véritable profondeur dans la formule freudienne : "Quelle part prenons-nous à ce dont nous nous plaignons ?"

Quelle est la part qui nous revient dans la répétition des expériences traumatiques ? Comment s'en dégager ?